Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook





 

Communauté d'Agglomération Seine Essonne
        > Conseil communautaire
    > Compétences
    > Autres communes
    > Agglo-seinessonne.fr
  Magazine Seine-Essonne Agglo
Accueil | Découverte | Patrimoine religieux
Patrimoine religieux
Eglise Saint-Etienne une merveilleuse restauration

En 2010, d’importants travaux de réhabilitation de l’église Saint-Etienne ont débuté. À ce jour, les rénovations complètes intérieures et extérieures sont terminées. Reste les vitraux et le grand orgue à restaurer.

Fermée depuis plus d’une année, l’église Saint- Etienne est entièrement restaurée. Bénéficiant d’une restauration complète, elle a subi une réhabilitation des façades, une refonte d’une partie de la toiture et la remise en place du paratonnerre. Sa porte d’entrée a été restaurée, la sacristie, réaménagée et un sanitaire pour les personnes à mobilité réduite a été créé. Un système non polluant de chauffage a été installé et les parements anciens de restauration du XIXème siècle ont été conservés et rénovés.





Certains ouvrages ont été renforcés. Ces travaux ont mené à une découverte majestueuse et maintenant, de magnifiques fresques sont désormais visibles sur les plafonds de l’édifice religieux. Des anges musiciens ressortent grâce au travail méticuleux de cinq artistes-restauratrices de peinture. Les fresques ont été datées du XVIème siècle, grâce à un ange qui tient une harpe. Le chantier a duré plus longtemps que prévu, la découverte étant plus importante que ce qui était pensé à la base. Il s’agit là d’une découverte majeure et unique en Ilede- France. Plusieurs étapes ont eu lieu au cours des siècles pour faire disparaître, petit à petit cette fresque colorée. Ainsi, l’oeuvre a été repeinte en blanc, soit parce qu’elle était abîmée, soit parce qu’elle n’était plus à la mode. Ensuite, un faux appareil a été posé, pictant les fresques qui se trouvaient en dessous.

Grâce à Serge Dassault, à l’initiative des travaux de restauration, les multiples traits de peinture, qui avaient été endommagés au XVIIIème siècle, sont maintenant reconstitués. L’oeuvre monumentale, énorme surprise pour tous, a nécessité de nombreuses heures de travail. Le travail effectué par les restauratrices de peinture a été très important. Il a fallu dégager le faux appareil, ce qui a permis de découvrir 300 m2 de peinture d’une grande qualité, plutôt bien conservés, pour les deux tiers. Au final, ce sont 24 anges musiciens qui ont été découverts, avec un programme iconographique assez rare et un décor exceptionnel. Cette fresque monumentale est très « Renaissance » et ressemble beaucoup à de la peinture de chevalet. Le travail suivant a consisté à consolider les fissures existantes, tout en effectuant un travail extrêmement minutieux sur les oeuvres, puisqu’il a fallu les nettoyer avant de les restaurer.


Pour ce faire, un échafaudage monumental a été monté dans l’église. Enfin, afin de terminer la réhabilitation intérieure, des tommettes orangées ont été posées au sol de l’édifice religieux afin d’assainir et rendre homogènes les sols.

L’inauguration se déroulera le samedi 8 décembre à 10h15, l’église Saint-Etienne est situé place Léon Cassé.

PDF - 838.8 ko
Plaquette de la rénovation de l’Eglise Saint-Etienne
















  > Lieux et monuments