Corbeil-Essonnes, Ville de Corbeil-Essonnes - 01.60.89.71.79 -, 91
Ville de Corbeil-Essonnes 91
Accueil   



 



 
 



 
    Lettres d'informations
    Menus des cantines
  Votre ville sur Facebook
  Votre ville sur Twitter





 


Accueil | Se divertir | Découverte
Découverte
Henri QUEUILLE, père de la fusion de Corbeil et d’Essonnes en 1951


A l’hôtel de ville, une exposition rendra hommage à Henri Queuille (1884 -1970), homme politique corrézien qui signa il y a soixante ans, en qualité de ministre de l’Intérieur, le décret officialisant la fusion des communes de Corbeil et d’Essonnes. Jean-Pierre Bechter est né à 12 kilomètres de Neuvic en Corrèze, ville de laquelle Henri Queuille a longtemps été Maire. Quelle coïncidence de l’Histoire !

L’exposition sera présentée du 3 au 17 décembre 2011 dans le hall du premier étage de l’hôtel de ville, aux heures habituelles d’ouverture. Pour son vernissage, le samedi 10 décembre 2011 à 11h, celle-ci sera exceptionnellement déployée dans la salle du Conseil municipal.

Un nouvel ouvrage sur Corbeil-Essonnes ("Corbeil-Essonnes à travers ses rues et ses places" - Editions Lorisse) sera présenté au public en présence de son auteure, Marguerite-Marie Cadot, qui le dédicacera.

Cent soixante-deux ans de débats et de querelles ont conduit les communes de Corbeil et d’Essonnes, aux territoires imbriqués, à constituer une seule entité. C’est au XIXème siècle que l’activité des deux villes s’accroît avec l’amélioration des moyens de transport : la voie de chemin de fer Paris-Corbeil ouvre en septembre 1840 et la navigation sur la Seine est en plein essor. Le développement industriel suscite une rapide évolution de la population et de la construction. Durant la deuxième moitié du XXème siècle, l’urbanisation est en marche, les limites entre les deux villes s’estompent.



L’administration préfectorale reprend les projets des révolutionnaires de 1789 et pousse les deux villes à s’unir, en raison de la continuité géographique. Naîtront alors des projets communs de services publics, comme l’hôpital, le lycée. Le 4 août 1951, paraît enfin au Journal officiel le décret de fusion signé par Henri Queuille, ministre de l’Intérieur. Après 60 ans d’union, Corbeil-Essonnes s’affirme, sûre d’elle et de ses atouts, libre et forte, fidèle à son histoire et son passé, et confiante en son avenir.

Film sur la fusion de Corbeil et d’Essonnes en 1951



Film réalisé par l’association Mémoire et Patrimoine Vivant




VOTRE CINÉMA ARCEL


- La programmation.
- Les tarifs.
- Plan d’accès
- Inscrivez-vous à la newsletter.


LE THÉÂTRE DE CORBEIL-ESSONNES,
la prochaine représentation :


- La programmation.
- Les tarifs.
- Les abonnements.
- Inscrivez-vous à la newsletter.